Scroll to top

DNMADE – Une promenade architecturale


Tony Blanchet - 20 septembre 2019 - 0 comments

Une promenade architecturale de la crypte au toit-terrasse d’un couvent noyé dans la verdure, véritable « Poème de l’angle droit », voilà ce qu’ont pu vivre en cette rentrée de septembre les 1° et 2° années du DN MADe espace.

Le couvent Sainte-Marie de la Tourette, depuis 2016 Patrimoine mondial de l’UNESCO, est à la fois la maison d’une petite communauté de Frères dominicains et un espace dédié à la culture.

Ce chef d’œuvre de béton inauguré en 1960 est à l’origine un couvent d’étude, lieu clos destiné à accueillir 80 étudiants durant les 7 années requises pour entrer dans l’ordre des Dominicains (fondé au XIII° siècle). Dix ans plus tard, le couvent, déserté par les étudiants, est défendu bec et ongles par quelques Frères convaincus que cette architecture « brutaliste » incarne la pensée dominicaine : il devient un centre de colloques et de séjour pour qui veut s’immerger dans le silence de l’architecture moderne.

Partager l’espace d’une communauté religieuse, comprendre l’articulation des zones de vie individuelle, collective et spirituelle (cellule, réfectoire, église), s’initier au vocabulaire architectural de Le Corbusier, se confronter au Modulor (de la cellule minimale au cloître vertigineux  sur les toits), s’intéresser au système constructif et à la standardisation de l’architecture, ou au rapport entre musique et espace, découvrir une exposition d’art contemporain (les murs du couvent accueillent, le temps de la Biennale de Lyon, les œuvres d’Anselm Kiefer), et puis apprendre à se connaitre entre anciens et nouveaux étudiants : soit deux journées en immersion à échanger, dessiner, analyser, écrire, mesurer… pour démarrer l’année scolaire sous l’angle de la création.

Publié par Isabelle Bralet, avec l’équipe pédagogique : Adèle Ribstein, Tony Blanchet, Maéva Maurin, Alexandre Salomon.